Une classe super (inter)active

Carole Bianchi

— 

Quelques livres de mathématiques traînaient encore lundi matin sur les bureaux des élèves. Par réflexe sans doute. Mais depuis un peu moins d'une semaine, les cinq classes de 6e du collège Victor-Grignard (8e), inscrit en réussite scolaire, expérimentent le manuel numérique comme quatre autres établissements du Rhône. Le département y consacre 360 000 euros de budget. Leçons, exercices, contrôles... tout se fait sur un tableau interactif relié à un ordinateur. Le feutre est détrôné par le stylet, une sorte de souris en forme de crayon.

Résultat, le nombre de volontaires pour aller dessiner des formes géométriques au tableau n'a jamais été aussi élevé. « C'est plus facile qu'avec une règle, note Ryan. Et puis ça nous donne envie de faire nos devoirs pour avoir une chance d'utiliser l'ordinateur. » Maelys apprécie le « bravo » apparaissant à chaque fin d'exercice réussi. « On suit mieux le cours. C'est encourageant », souligne-t-elle. Pour leur jeune professeur de maths, ce dispositif « va permettre de dédramatiser la matière » chez les élèves en difficulté. « Ils sont hyper-motivés et montrent une facilité déconcertante avec l'ordinateur, souligne Liliane Ancelet, qui met en ligne exercices et cours sur une plate-forme Internet afin que les ados puissent se connecter de chez eux.

Un autre élève, Darys, relève aussi que son cartable est devenu « beaucoup plus léger ». Le manuel numérique est expérimenté dans quatre matières, soit autant de livres en moins à apporter en cours. « C'est une solution d'avenir, analyse la principale du collège, Annick Tesseydre, qui espère pouvoir étendre le dispositif aux cours de langues l'an prochain. Dès la Toussaint, les élèves se partageront trente mini-portables qu'ils utiliseront en cours et à la maison. W