« Les chômeurs veulent avant tout créer leur activité »

— 

DR

Est-ce le bon moment pour créer son entreprise, malgré la crise ?

Nous constatons que 40 % des créations d'entreprises sont réalisées par des chômeurs. Et depuis le 1er janvier, date à laquelle le statut d'auto-entrepreneur est entré en vigueur, 60 % des gens qui viennent nous demander des informations à ce sujet sont des demandeurs d'emploi. Aujourd'hui, ces personnes veulent avant tout créer leur activité. Cette nécessité se traduit par une hausse de 50 % de la fréquentation de la caravane en un an.

Ce statut d'auto-entrepreneur peut-il convenir à tout le monde ?

Non. Il n'y a rien de systématique. Avec ce système, on ne peut pas, par exemple, déduire de charges ni embaucher de salariés. Cela convient particulièrement aux prestations de services.

La frilosité des banques est-elle un frein important pour les entrepreneurs ?

C'est une vraie problématique. Nous donnons une conférence à 11 h sur le financement afin d'expliquer qu'il existe d'autres solutions que le recours au système bancaire. Mais l'attentisme se ressent davantage chez les repreneurs et les cédants d'entreprises qui se demandent s'ils font le bon choix. W

Propos recueillis par Carole Bianchi

* De 9 h à 17 h, place de la République (2e)