La nouvelle entreprise de l'académie de Lyon

Elisa Frisullo

— 

Cette année scolaire mettra-t-elle un terme aux traditionnels « pistons » activés pour dénicher une première expérience professionnelle un tant soit peu intéressante ? En cette rentrée, c'est en tout cas l'une des priorités affichées par le rectorat de Lyon, qui s'apprête à lancer prochainement sa première banque de stages en ligne. Objectif : améliorer « le processus d'orientation dans le second degré et favoriser l'égalité d'accès des élèves au monde de l'entreprise ». Dans l'académie, où les collégiens et lycéens reprennent les cours aujourd'hui, seule une partie des 30 000 élèves des lycées professionnels bénéficieront des offres de stages proposées sur le site.

« Dans cette filière, le stage est souvent un passage essentiel dans le choix de l'emploi futur des élèves », indique la secrétaire générale du rectorat de Lyon, Brigitte Bruschini. Pour la plupart, ces lycéens profitent déjà des multiples contacts noués entre leurs établissements et les branches professionnelles. Mais pour une minorité d'entre eux, en situation sociale difficile, trouver un bon stage relève du parcours du combattant. « C'est sur cet aspect qualitatif que nous travaillons. La plateforme doit nous permettre de lutter contre le piston, mais aussi contre les problèmes de discrimination », précise Patrice Gaillard, délégué académique aux enseignements techniques. Une fois rodée, la banque de stages sera ouverte, au cours du second semestre, aux collèges en difficulté des réseaux Ambition réussite. « La plateforme y sera plus utile car généralement les collèges sont beaucoup plus éloignés du milieu professionnel », poursuit le délégué, dont la mission sera de démarcher des sociétés volontaires pour accueillir les élèves. W

Lire aussi page 7