Pas claire, l'Inscription sur le Net

Elisa Frisullo

— 

Environ deux cents jeunes n'ont pas pu choisir leur lycée ou leurs options.
Environ deux cents jeunes n'ont pas pu choisir leur lycée ou leurs options. — LYDIE / SIPA

L'inscription au lycée vire au cauchemar pour des dizaines d'élèves du département. A la veille de la clôture des affectations post-troisième, prévue au­jour­d'hui, les deux fédérations de parents d'élèves (la Peep et la FCPE) ont dénoncé les « dysfonctionnements » du système d'inscription mis en place cette année dans le Rhône. Une procédure informatisée à l'issue de laquelle plusieurs familles ont le sentiment d'avoir été flouées. « Certains élèves se retrouvent sans lycée pour la rentrée car leurs trois voeux ont été refusés, indique Henri Fillet, vice-président de la Peep du Rhône. D'autres se sont vu imposer une orientation ou des options qui ne leur correspondent pas. »

La majorité des cas litigieux concerne des élèves redoublants ou en difficulté qui ne peuvent pas intégrer une seconde générale dans le lycée de leur secteur. « Ce chaos déstabilise les plus fragiles », s'insurge la FCPE, soucieuse que les autorités « apportent la garantie nécessaire à une rentrée sereine ». Sans quoi, prévient Henri Fillet, les parents se tourneront vers le privé. « Nous nous donnons une semaine pour régler ces situations », a indiqué hier l'inspectrice académique du Rhône, Simone Christin, qui précise avoir traité depuis vendredi la moitié des 200 inscriptions (sur 20 000) n'ayant pas encore abouti. W