Le Grand stade soumis au vote

Frédéric Crouzet

— 

Il devrait y avoir du sport ce soir au conseil communautaire. Les élus du Grand Lyon se penchent une nouvelle fois sur la révision du Plan local d'urbanisme (PLU) à Décines « en vue de la réalisation d'un équipement sportif ». Autrement dit, le feu vert à la construction du grand stade de l'Olympique Lyonnais. Mais le projet de Jean-Michel Aulas, président de l'OL, d'édifier une enceinte de 60 000 places jouxtée d'hôtels sur les terrains du Montout d'ici à 2013, divise les élus, à droite comme à gauche. Si bien que François-Noël ­Buffet, maire UMP d'Oullins et président du groupe Ensemble pour le Grand Lyon, a demandé que le vote se déroule exceptionnellement à bulletin secret pour que les élus « puissent se prononcer librement ».

Les Verts, pour qui « les grandes manifestations sportives sont des aberrations écologiques », ont déjà annoncé qu'ils voteraient contre. « D'autres sites desservis par le métro auraient dû être choisis », estime Paul Coste, président du groupe des Verts, qui dénonce les « modifications cosmétiques » apportées au projet initial. En juillet 2007, les élus avaient déjà approuvé la révision du PLU à Décines. Mais au terme de l'enquête publique, le commissaire avait donné des avis contradictoires, obligeant le Grand Lyon à repousser et remanier légèrement le projet. Le nouveau document indique mieux prendre en compte « l'accessibilité au site » ou les « quartiers résidentiels existants ». Et cette fois, il est soumis au vote après la nouvelle loi autorisant les collectivités locales à financer les accès à un équipement sportif privé. W