Un nouveau radar très à cheval sur les feux rouges

— 

Attention, il flashe. Le premier radar lyonnais chargé de détecter les infractions des automobilistes au feu rouge est entré en service vendredi, à l'angle des rues Marc-Bloch et Jean-Jaurès (7e), un carrefour réputé accidentogène.

Mais ce radar, équipé d'un appareil photo relié à des capteurs placés sous la chaussée, a un fonctionnement particulier. Il se déclenche « une première fois lorsque l'avant du véhicule franchit la "ligne d'effet de feu" marquée au sol, puis une seconde fois lorsque le véhicule tout entier dépasse cette ligne », explique Laurent Garipuy, de la direction départementale de l'Equipement (DDE). « Il faut bien s'arrêter devant la ligne d'effet de feu, comme le stipule le code de la route, sinon l'infraction est constituée même si on s'arrête en bordure du passage protégé, avant le feu », ajoute-t-il. Un règlement méconnu des automobilistes. « Quand on grille un feu rouge c'est normal de se faire sanctionner, mais là, on ne le grille pas puisqu'on s'arrête juste avant », estime Léopold Allouch, automobiliste de 61 ans. Les photos sont transmises au centre national de traitement de Rennes, qui délivre une amende de 135 euros, assortie d'une perte de 4 points sur le permis. Trois autres radars semblables, actuellement en phase de test, devraient entrer en service prochainement à des carrefours dangereux de Lyon. W

F. C. (avec AFP)