Les salariés aux rayons des prud'hommes

— 

Nouveau procès en vue pour Carrefour. Hier, deux cents salariés de plusieurs magasins du Rhône et de l'Isère ont déposé des requêtes contre la chaîne d'hypermarché devant le conseil des Prud'hommes afin d'obtenir « des rappels sur salaires ». En octobre dernier, 429 salariés de la région, payés en dessous du salaire minimum entre 2004 et 2006, avaient obtenu la condamnation de Carrefour à une amende d'1,3 million d'euros pour « non-respect du smic ».

Soit environ 3 000 euros par employés lésés. « Mais le tribunal de police de Lyon n'avait alors pas prévu de rattrapages sur salaires », indique Mohamed Guendouze, délégué CGT au magasin d'Ecully. L'an passé, le groupe Carrefour avait fait appel de cette condamnation. Mais, même en cas de relaxe au niveau pénal, l'enseigne de grande distribution française « pourrait être condamnée par les prud'hommes à rembourser ses salariés », a indiqué hier la CGT. W

E. F.