Les internautes se rebiffent

Wilfried Lacour

— 

Les TCL ne se font pas que des amis sur Facebook. Sur le site internet communautaire, une vingtaine de groupes réunissant quelque 1 300 usagers ont été créés ces derniers mois pour protester contre les grèves à répétition des agents. Chaque jour, ces voyageurs, excédés par les débrayages quotidiens organisés par les syndicats, alimentent les discussions sur la Toile. « Aux TCL, personne ne nous explique les raisons de cette grève. Je témoigne donc de mon ras-le-bol et des soucis que j'ai rencontrés », explique Sophie, créatrice du groupe Fuck***' TCL qu'elle partage avec ses amis. Parmi les titres en vogue, figurent « Marre des TCL » (247 membres), les 93 « Enragés contre les grèves mensuelles des TCL » ou encore « Chauffeur TCL, ferme ta gueule et conduis ton bus », qui compte douze inscrits.

Mais sur Facebook, la société a aussi 309 « fans » qui ont rejoint la page « TCL » pour échanger sur l'actualité des transports. « Comment peut-on être fan ? Ils sont chaque mois en grève avec toujours une bonne raison de la faire », déplore sur le mur de discussion Christopher. Un buzz qui intéresse aussi la direction de Keolis Lyon, l'exploitant du réseau. « C'est un bon baromètre de l'opinion. Et nous préférons ça à des jets d'oeufs sur les bus », a réagi cette dernière. W