Les musées Gadagne renaissent en grande pompe

— 

Gadagne renoue avec son public. Après dix ans de travaux,

les musées d'histoire de Lyon et des Marionnettes du monde ont rouvert leurs portes ce vendredi, dans le Vieux-Lyon, et attiré sur cette seule après-midi plus de 2 000 visiteurs. Moins bondées ce week-end, les salles au style renaissance ont vu tour à tour passer des touristes, « soucieux de découvrir l'histoire lyonnaise », des familles à la recherche de Gnafron, Guignol ou Pulcinella, la marionnette italienne. Mais aussi des Lyonnais seulement venus profiter de la beauté des lieux. « La rénovation est très réussie. Avant, Gadagne était noir et poussiéreux. Nous avons complètement redécouvert ce musée et son architecture », expliquent Edith et Denis, un couple en visite. Sur les 6 000 m2 d'exposition, les musées Gadagne comptent 2 000 marionnettes et environ 100 000 objets retraçant l'histoire de la ville au fil des siècles. Des trésors parfois difficiles à reconnaître et à apprécier sans audioguide, où par endroit, les écriteaux d'informations manquent. Ce sera bientôt chose faite, ont promis les guides du musée en réponse à cette seule petite critique formulée hier par certains visiteurs. W

E.F