L’africaniste n’était pas révisionniste

© 20 minutes

— 

La cour d’appel de Lyon vient de condamner le syndicat étudiant Unef à 3 000 E de dommages et intérêts, pour avoir cité le nom d’un africaniste de l’université Lyon-III dans un texte consacré à des enseignants jugés révisionnistes. En juillet 2001, l’Unef avait publié un guide dénonçant un noyau d’enseignants d’extrême-droite, dans lequel était cité Bernard Lugan, un africaniste spécialiste de la région des Grands lacs, décrit par certains de ses pairs comme « un nostalgique de la colonisation ». Le syndicat étudiant étudie la possibilité de former un pourvoi en cassation à l’encontre de cet arrêt.