Le projet des berges émerge

© 20 minutes

— 

Les parkings des bas-ports du Rhône viennent d’être vidés de leurs automobiles. A partir de vendredi, les berges du centre ville accueillent la seconde édition du Quai des Guinguettes, une immense fête de dix jours entre la passerelle du collège et le pont de la Guillotière. Organisée par la mairie sur le même principe que l’opération Paris-plage, avec bars, musique, cinéma, pétanque et badminton sur les quais de la rive gauche, les Guinguettes devraient facilement attirer, comme l’an dernier, plusieurs dizaines de milliers de personnes. Mais cette deuxième édition sera aussi la dernière, une sorte d’adieu. A partir de la rentrée, les berges seront en effet en travaux pour deux ans. En 2006, les immenses parkings laisseront place à une large avenue fleurie de 5 km de long, réservée aux piétons, cyclistes et rollers, reliant le parc de la Tête d’Or au parc de Gerland. « Avec les Guinguettes, les Lyonnais ont pu se réapproprier ce lieu pendant quelques jours, alors qu’avant on tournait le dos au fleuve. A partir de 2006, tout le monde pourra les utiliser toute l’année », indique un des responsables du projet. Inaugurée hier par Gérard Collomb, président du Grand Lyon, la nouvelle exposition de la péniche des Berges présente les usages possibles de ce nouvel espace, de la pêche à la ligne au vélo en passant par la pétanque et le farniente en terrasse. « Nous sommes passés d’un projet monolithique à une succession de lieux précis avec des paysages et des usages différents », a indiqué Gérard Collomb. Une vaste concertation a notamment permis d’améliorer le projet initial, présenté en 2003, grâce à quelque 2 000 contributions écrites. Frédéric Crouzet

expo Le projet final des berges du Rhône, intitulé « ma rive à moi, naturellement » est présenté sur la péniche du Grand Lyon amarrée face à la préfecture, quai Augagneur (3e). Du mer. au sam. de 13 h à 19 h et dim. de 10 h à 19 h.