Douche froide pour les pompiers

Frédéric Crouzet

— 

Les pompiers vont-ils vendre leur patrimoine ? Selon nos informations,

le Service départemental d'incendie et de secours (Sdis) du Rhône souhaite céder une grande partie de ses 250 appartements de fonction à des bailleurs sociaux. Le projet concerne les logements des casernes de Gerland (7e), la Duchère (9e) et Villeurbanne. « Ce n'est pas une opération immobilière ou financière, prévient le colonel Serge Delaigue, directeur du Sdis. Ce patrimoine est ancien et en mauvais état. Et notre mission est d'assurer l'organisation des secours, pas de gérer des logements. »

Ce projet fait partie des nombreux sujets abordés dans le « cycle de dialogue social » entamé début avril entre la direction et le personnel. Il doit s'achever le 29 mai par une réunion avec Michel Mercier, président du conseil général et du Sdis. Mais à l'annonce du projet immobilier, les syndicats ont claqué la porte des réunions de travail. « On a été mis devant le fait accompli. Il manque un dialogue social honnête », déplore Gilbert Lebrun, délégué SUD. Mardi, la CGT, SUD et la CFTC ont demandé dans un courrier que l'examen de ce dossier soit repoussé à 2010. Ils souhaitent que les logements restent la propriété du Sdis. Et que le temps de travail des pompiers logés gratuitement soit majoré. W