Lyon : La mairie veut transformer le quartier de la Guillotière, avec plus de sécurité et de la piétonnisation

URBANISME Le maire de Lyon Grégory Doucet (EELV) est venu présenter ce vendredi les chantiers en cours pour améliorer la qualité de vie à la Guillotière à court terme, dont une Maison du Projet qui ouvrira en mai

Jennifer Lesieur
— 
Grégory Doucet place Gabriel-Péri, le 11 février.
Grégory Doucet place Gabriel-Péri, le 11 février. — J.L. / 20 MINUTES
  • Une présence policière renforcée a marqué un certain apaisement à la Guillotière, après les appels répétés d'habitants excédés par l'insécurité du quartier.
  • La municipalité va également appuyer l'accompagnement social, avant d'étudier plusieurs travaux de piétonnisation pour fluidifier les déplacements.
  • Une Maison du Projet verra le jour en mai, en plein cœur du quartier, pour promouvoir une dynamique sociale plus positive et valorisante.

La maire de Lyon Grégory  Doucet (EELV) a présenté ce vendredi les prochains travaux destinés à améliorer la vie des habitants de la Guillotière (7e arrondissement). Souvent pointé du doigt pour son  insécurité, le quartier a connu un certain apaisement depuis le renforcement de la présence policière. Grégory Doucet est venu saluer les policiers municipaux en place, qui se relaient avec la police nationale, en attendant l’arrivée d’une brigade dédiée à la Guillotière et à la Part-Dieu la semaine prochaine.

« Sur ce territoire, nous sommes confrontés à des situations extrêmement diverses et complexes, pour lesquelles on a besoin d’une présence policière qui assure la tranquillité publique, mais où d’autres concernent des personnes en très grande difficulté sociale ou sanitaire, rappelle-t-il. Notre responsabilité est aussi de leur apporter des réponses. »

150.000 euros de plus pour l’accompagnement social

Grégory Doucet en a donc profité pour rappeler que « le travail d’accompagnement social, notamment pour les personnes souffrant d’addictions, a été largement renforcé et le sera encore, puisque nous venons de voter une enveloppe de 150.000 euros dédiée à cet accompagnement social au sens large », qui comprend aussi l’insertion professionnelle et l’accès au logement. De plus, la ville envisage, avec l’Etat et la métropole, « la mise en place de maraudes à destination de publics en errance, prisonniers de certains réseaux ».

Le chantier le plus visible ces prochains jours sera celui qui commencera lundi 14 février sur la place Gabriel-Péri : un nouveau passage piéton qui permettra de traverser par le centre de la place, au lieu de contourner celle-ci. « Cette place doit être piétonne, ça redonnera plus d’espace pour la marche, avec des aménagements sécurisés », précise Grégory Doucet, en annonçant « d’autres aménagements encore à l’étude : nous envisageons de retirer les places de stationnement cours Gambetta et de piétonniser le nord de la rue de Marseille. Mais nous attendons les dernières études de la métropole, qui est le maître d’œuvre sur ces sujets. »

Une Maison du Projet pour réunir habitants, élus et associations

Plus que les aménagements urbains, la future Maison du Projet veut faciliter les rencontres entre les habitants, les élus et les associations pour dessiner le futur du quartier. Situé Grand-rue de la Guillotière, dans l’ancien commissariat déplacé plus loin, ce local en pleins travaux devrait ouvrir en mai. Sa directrice, Anne-Laure Chantelot, en a présenté les grandes lignes ce vendredi, calées sur « le travail multidimensionnel du secteur Péri, qui mobilise beaucoup de professionnels et d’institutions ».

La Maison du projet comprendra donc plusieurs espaces : « d’abord un espace ressource pour les habitants et les acteurs de terrain, où l’on pourra échanger des informations des idées, voir ce qui a été dit lors des concertations précédentes, ce qui a abouti ou pas », explique sa directrice. Le lieu apportera « un soutien aux dynamiques locales, associatives, pour pouvoir développer des actions », et offrira « un espace de proximité où les élus feront des permanences pour faciliter les rencontres avec les habitants ». Enfin, l’entrée de la Maison sera un espace d’exposition pour valoriser l’histoire et le patrimoine du quartier, en espérant redonner une image positive à une Guillotière qui espère enfin avoir commencé sa mue.