Lyon-II reste dans la tourmente

— 

La confusion la plus totale régnait toujours hier à Lyon-II. Malgré la réouverture des campus décidée par la présidence, les amphis sont pour la plupart restés vides. « Une partie des enseignants est toujours en grève et d'autres, choqués par les incidents survenus lundi lors du vote sur le blocage, ont refusé de faire cours », indique Yannis Burgat, président de l'Unef Lyon. L'ambiance sur les campus s'est encore détériorée hier après-midi, après que les adresses mails du président, d'un de ses collaborateurs et d'un vice-président de la fac ont été piratées « pour diffuser de fausses informations ». Ces derniers ont décidé de porter plainte « pour usurpation de titres, de fonctions et d'identités ». Et la tension pourrait encore monter d'un cran aujourd'hui, puisque les syndicats étudiants Unef et FSE organisent une AG sur la question du blocage. Un point qui a pourtant été tranché lundi lors du vote à bulletin secret, qui a largement plébiscité la levée de cette mesure. W

E. F.