Lyon : Moches mais toujours bons... comment Hors Normes combat le gaspillage des fruits et légumes bio

ANTI-GASPI La start-up Hors Normes, créée à Paris, débarque à Lyon. Elle récupère des fruits et légumes bio, pas calibrés pour la distribution classique, pour les revendre via des paniers anti-gaspi à commander en ligne

Jennifer Lesieur
— 
Les paniers mêlent fruits et légumes en fonction des quantités collectées.
Les paniers mêlent fruits et légumes en fonction des quantités collectées. — HORS NORMES
  • Les fruits et légumes qui ne sont pas commercialisés pour raisons esthétiques occasionnent un important gaspillage alimentaire.
  • La start-up Hors Normes les récupère directement auprès des producteurs bio pour les vendre aux consommateurs moins regardants.
  • Après Paris, Hors Normes s'est doté d'un circuit de distribution équitable à Lyon pour proposer ses paniers de fruits et légumes bio à prix cassés.

Les fruits et légumes aussi sont victimes de discrimination. Trop petits, trop gros, tordus, bizarres… Les malheureux aliments se retrouvent abandonnés par les circuits de distribution traditionnels, ces tyrans des normes, provoquant une perte pour leurs producteurs comme pour les consommateurs pas si regardants. Car une carotte ou une pomme, aussi moches soient-ils, gardent tout leur goût. Surtout  lorsqu’ils sont bio.

Des avantages pour toutes les parties de la chaîne

C’est en partant de ce constat qu’Hors Normes est né. Cette start-up parisienne, créée en avril 2020, a voulu récupérer auprès des producteurs les fruits et légumes mal calibrés pour la grande distribution, et d’en constituer des paniers. « Notre ambition est de lutter contre le gaspillage alimentaire qui a lieu en amont des chaînes de valeurs », explique Sven Ripoche, cofondateur de Hors Normes.

« Les avantages sont multiples : ça limite la pollution, puisque produire des fruits et légumes, c’est émettre des gaz à effet de serre. Ça garantit un revenu aux agriculteurs, une bonne part de leur production ne serait pas vendue autrement. Enfin, c’est plus économique pour les consommateurs, environ 40 % moins cher que dans un magasin bio. »

Hors Normes vient de s’installer à Lyon, avec son concept simple : le client commande son panier sur  un site Internet (de 11,50 euros le panier de 2 kg à 28 euros pour un panier familial de 8 kg), qu’il vient ensuite récupérer en point retrait. « Les défauts sont uniquement esthétiques, on ne transige pas sur la qualité !, précise Sven Ripoche. On a un réseau d’une trentaine d’agriculteurs partenaires, qui nous préviennent chaque semaine lorsqu’ils ont récolté, par exemple, 500 kg de butternuts trop petites ou trop grosses, et on ira piocher dans ce gaspillage pour composer nos paniers. »

Une entreprise équitable dans tous ses détails

Comme toute start-up antigaspi qui se respecte, le moindre maillon de la chaîne est pensé de façon équitable. A Paris, Hors Normes fait préparer ses paniers par une association d’insertion. « Comme on voulait avoir le même écosystème autour de nous à Lyon, on a noué un partenariat avec Nouvelle Attitude, une entreprise d’insertion de personnes qui étaient éloignées du monde du travail. » Les lots sont ensuite livrés par Urby, spécialiste de la livraison à faibles émissions.

A la fin du mois, le panier Hors Normes se garnira d’autres produits d’épicerie, ou de produits transformés victimes eux aussi d’un trop grand gaspillage alimentaire. Si le contenu garantit des légumes de saison, certains d’entre eux peuvent déstabiliser les habitués de la patate : Hors Normes propose donc des recettes sur son site pour les cuisiner simplement. Comme ces magnifiques ravioles au potimarron, miso et beurre à la sauge, qui rendent bien dérisoire l’apparence pas jolie-jolie de ses ingrédients avant cuisson.