Le Contournement ferroviaire passera par la plaine d'Heyrieu

— 

Le Contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise (CFAL) est désormais en bonne voie. Le préfet du Rhône a annoncé, hier lors d'un comité de pilotage, que l'Etat avait finalement retenu le fuseau de la plaine d'Heyrieu, parmi sept tracés possibles, pour dévier la circulation des trains au sud de Lyon. Ce fuseau d'un kilomètre de large serpentera entre les communes de Grenay, Saint-Pierre-de-Chandieu, Toussieu, Chaponnay, Corbas, Marennes, Saint-Symphorien-d'Ozon et Solaise. Il se connectera ensuite à la gare de triage de Sibelin. « Cette voie ferrée de 21,6 km sera enterrée à 69 % », a précisé le préfet, Jacques Gérault. Le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau, a renoncé à un passage par Mions, qui aurait conduit à la démolition d'un lotissement. Le contournement par le Val d'Ozon, qui avait déclenché de nombreuses manifestations d'élus locaux, a été écarté en raison de difficultés de raccordement avec la gare de Sibelin. Le passage le long de la ligne à grande vitesse jusqu'à Valence a, lui, été rejeté car il « coûtait deux fois plus cher pour deux fois moins d'intérêt », selon le préfet. Le contournement ferroviaire de Lyon, dont le tracé nord par l'A 42 et l'A 432 avait déjà été arrêté en 2008, ne sera pas mis en service avant 2020. En attendant, l'Etat va engager un programme de protection phonique le long des voies situées sur les deux rives du Rhône. W

F. C.