Un suicide de plus à la maison d'arrêt

— 

C'est le troisième drame de ce type à se produire derrière les grilles des prisons de Lyon (2e) depuis le début de l'année. A quelques semaines de leur fermeture, un détenu, dont l'âge n'a pas été communiqué par l'administration pénitentiaire, a mis fin à ses jours dans la nuit de vendredi à samedi à la maison d'arrêt Saint-Paul. Le même jour, l'intervention rapide des gardiens aurait permis d'éviter le passage à l'acte d'un autre prisonnier. Le 16 février, un jeune homme de 19 ans, originaire de Saint-Priest, s'était déjà donné la mort par pendaison dans cette vétuste prison lyonnaise, dont les quelque 500 occupants et 350 personnels pénitentiaires doivent être transférés d'ici à trois semaines dans la nouvelle maison d'arrêt de Corbas. En 2008, onze détenus se sont suicidés dans les établissements de la région Rhône-Alpes-Auvergne, contre six en 2007, dix en 2006 et quinze en 2005, avait indiqué en février dernier la direction interrégionale des services pénitentiaires. ■ E. F. (avec AFP)