Acheter moins cher pour garder le moral

Wilfried Lacour

— 

Les Rhônalpins continuent de consommer, mais pas à n'importe quel prix. C'est ce qui ressort de l'enquête sur la consommation des ménages de la région, menée fin 2008 par l'Observatoire Cetelem et dont les résultats ont été présentés hier à Lyon. Trois cents Rhônalpins ont participé à cette étude européenne, destinée à évaluer le comportement des consommateurs en période de crise.

Un moral à toute épreuve Les ménages de la région affichent le meilleur moral économique de France. Ils évaluent la situation générale actuelle et future du pays avec une note de 4,8 sur 10, contre 4,6 au niveau national. Près de 10 % d'entre eux disent même avoir des « intentions certaines » d'augmenter leurs dépenses en 2009, et 21 % déclarent « probables » ces mêmes intentions.

Succès pour le hard discount... Avec 82 % de personnes qui ont recours au hard discount pour l'alimentaire et le textile, la région est dans la moyenne nationale. « Ces magasins sont de plus en plus plébiscités par les consommateurs malins », déclare Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem. Mais les produits les moins chers, souvent vus comme étant de mauvaise qualité, connaissent un succès plus mitigé.

... et pour Internet Les consommateurs ont de plus en plus tendance à effectuer leurs achats en ligne. En tête des postes de dépenses sur le Web, les loisirs et les voyages attirent 35 % des internautes, devant la culture (32 %) et l'électroménager-équipement télévisé (15 %). « Ils peuvent saisir à tout moment des opportunités, mais aussi comparer les prix », explique Flavien Neuvy. ■