Lyon : Un motard membre des « Daltons » placé en garde à vue après un rodéo urbain

POLICE Le collectif de rappeurs est coutumier du fait, assurant qu’il s’agit de tournages de clips. Mais la réponse de la préfecture est sans appel

X. R. avec AFP
— 
Les forces de l'ordre ont intensifié leurs actions contre ces rodéos urbains.
Les forces de l'ordre ont intensifié leurs actions contre ces rodéos urbains. — Elisa Frisullo / 20 Minutes

C’est un spectacle qu’on voit régulièrement depuis quelques semaines à Lyon et qui exaspère les autorités. Déguisés en Daltons, des personnages issus de la bande dessinée Lucky Luke, des rappeurs - du même nom – se livrent à des rodéos urbains. Sur les photos et vidéos postées sur le compte Instagram du collectif, on peut voir les motards, cagoulés et masqués, habillés en jaune et noir, se moquer des forces de l’ordre.

L’un de ces « Daltons » a été interpellé dans le 7e arrondissement, indique la préfecture, alors que deux autres motards sont en fuite à l’issue d’un rodéo commencé sur les quais du Rhône à 18 heures, avant de passer notamment par la place Bellecour et le secteur de Perrache. Sur Twitter, la préfecture du Rhône a dénoncé un « comportement irresponsable ». « Ces individus ne portent aucun message. Ce sont des délinquants », a-t-elle ajouté. « Je condamne fermement le rodéo réalisé en plein centre-ville aujourd’hui. Il est intolérable que la population soit exposée à de tels risques », a réagi sur Twitter le maire EELV de Lyon, Grégory Doucet.

Ce n’est pas la première fois que ce collectif fait parler de lui. Samedi dernier, la police avait déjà interpellé trois « Daltons », qui doivent être jugés le 26 novembre. Fin août, un autre membre des « Dalton », à qui il était reproché d’avoir organisé quatre rodéos dans le 8e arrondissement et sur le périphérique entre le 14 février et le 17 juin, avait été condamné à neuf mois de prison ferme. Mehdi Fiad, 30 ans, alias « Many GT », avait assuré qu’il s’agissait de tournages de clips.

Un dispositif important a été mis en place pour chasser les motards. Toujours sur le compte Instagram du collectif, on peut voir sur plusieurs vidéos un hélicoptère de la police survoler le quartier Bellecour à leur recherche. Hier, la préfecture avait par ailleurs interdit les « rassemblements sauvages » de voitures et motos de grosses cylindrées dans trois villes de banlieue lyonnaise, où des précédents ont rassemblé des centaines de personnes ces dernières semaines.