reconversion confirmée pour montluc

— 

La mémoire du Fort Montluc, où furent emprisonnés plusieurs résistants, dont Jean Moulin, sera conservée. C'est ce qu'a confirmé hier la préfecture du Rhône, à la veille de la visite du secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens Combattants, Jean-Marie Bockel, prévue cet après-midi dans l'ancienne prison pour femmes. En octobre dernier, l'Etat, propriétaire du site, avait décidé de protéger une partie des éléments du fort (murs des fusillés, quartiers des détenus, porte d'entrée) et de reconvertir ces bâtiments en un lieu de mémoire « sobre ». La mission a depuis été confiée au procureur général près la cour d'appel de Lyon Jean-Olivier Viout. C'est à lui de « définir d'ici à la fin juin un projet d'aménagement » de cette partie du site, a précisé hier la préfecture dans un communiqué. Le reste des bâtiments, non classés, sera occupé par l'université Lyon-III qui a prévu d'y construire une résidence étudiante et des locaux réservés à ses services administratifs. ■■E. F.