La future passerelle Saint-Clair se dévoile

— 

Une voie centrale réservée aux piétons et cyclistes, des escaliers répartis de chaque côté de l'ouvrage, et un belvédère pour profiter de la vue sur le Rhône. L'architecte autrichien Dietmar Feichtinger et les ingénieurs allemands de Schlaich Bergermann ont remporté le concours pour la réalisation d'une passerelle entre Caluire et la Cité internationale, dont 20 Minutes s'est procuré les premiers visuels.

Le choix a été entériné hier par l'exécutif du Grand Lyon, qui a préféré aux deux autres projets en compétition cette passerelle au garde-corps en acier et sol en bois, plus conforme à l'architecture des ouvrages existants sur le fleuve. « Les autres candidats proposaient des passerelles à haubans, qui correspondent davantage à ce que l'on peut voir sur la Saône », indique le vice-président du Grand Lyon, Gilles Buna (Verts), chargé de l'Urbanisme.

Cette passerelle de 220 m de long doit permettre d'ouvrir, d'ici à 2012, le pôle hôtelier et tertiaire du quartier Saint-Clair sur le Centre des congrès et la rive gauche du Rhône. ■ E. F. et F. C.