comptes dans le rouge pour l'Olympique Lyonnais

— 

Champion de France de football mais pas des performances boursières. La holding OL Groupe, dont dépend le club actuellement leader du championnat de Ligue 1, a annoncé, hier, une perte de 2,4 millions d'euros pour le premier semestre 2008-2009. « Notre résultat net est déficitaire pour la première fois », a indiqué Jean-Michel Aulas, président de l'OL, en présentant ses résultats à la bourse de Paris. Le chiffre d'affaires de juillet à décembre se monte à 100,4 millions d'euros, soit une baisse de 19,4 % par rapport à l'année précédente, en raison d'un plus faible nombre de joueurs vendus. Introduit en bourse depuis février 2007, l'OL a vu le cours de son action chuter de 60 % en un an (7, 70 euros hier). « Pourquoi les actions de club de foot ne baisseraient pas alors que plus de 300 valeurs ont baissé de 40 % lors de la crise ? », a fait remarquer Jean-Michel Aulas, qui estime cependant « disposer d'une force de frappe ». Il a notamment évoqué ses 160 millions d'euros de fonds propres et insisté sur la valeur de son actif « joueurs », estimé à 235,7 millions d'euros (dont 50 millions pour le seul Karim Benzema). L'OL reste également optimiste sur le dossier du grand stade. Le club envisage désormais une livraison au « deuxième semestre 2013 ». Jean-Michel Aulas compte sur le vote en avril d'une loi reconnaissant l'intérêt général des équipements sportifs privés pour faire avancer son projet. ■F. C.