Les scientifiques défilent contre la réforme des universités

— 

« Pécresse, tu n'auras pas la peau du CNRS », ont scandé, hier après-midi, un millier de manifestants entre la place des Terreaux (1er) et la préfecture (3e). Les enseignants-chercheurs, accompagnés d'étudiants, ont de nouveau défilé contre la réforme de leur statut engagé par la ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse, avant de tenir une assemblée générale. « Cette protestation va au-delà de notre statut. On cherche à défendre un système d'éducation. Les problèmes sont les mêmes de la maternelle à l'université », explique Olivier Gandrillon, chargé de recherche au CNRS et membre du collectif Sauvons la recherche. Les enseignants ont distribué des tracts invitant les passants à « écrire à leurs élus » pour faire savoir leur soutien au mouvement. Les manifestants étaient surtout issus des rangs de l'université scientifique Lyon-I, la seule à ne pas être en vacances. « Nous sommes contents de la mobilisation. Nous serons plus nombreux la semaine prochaine, avec Lyon-II et Lyon-III. On criera plus fort, jusqu'à ce que nous soyons entendus », a indiqué Olivier Gandrillon. ■F. C.