Procès Zehaf: 25 ans pour Jean-Marie Garcia

LYON Le verdict est tombé...

20minutes.fr (avec agence)

— 

La cour d'assises du Rhône a condamné vendredi Jean-Marie Garcia à 25 années de réclusion criminelle pour le meurtre, en mars 2006, de Chaïb Zehaf, sans qualifier ce crime de raciste.

Les jurés ont suivi les réquisitions de l'avocat général, qui avait réfuté la thèse raciste du meurtre, faute d’éléments probants, et demandé 25 ans de réclusion. Jean-Marie Garcia, qui n'a pas réagi à l'énoncé du verdict, a en outre été condamné à dix ans de suivi socio-judiciaire après sa sortie de prison. L'accusé encourait la réclusion criminelle à perpétuité, les jurés ayant retenu comme circonstance aggravante le fait que le meurtre avait été suivi d'une tentative de meurtre sur le beau-frère de la victime.

Le 4 mars 2006, devant une brasserie d'Oullins, dans la banlieue de Lyon, où ils avaient passé la soirée, Jean-Marie Garcia avait tiré à trois reprises sur Chaïb Zehaf, dont une fois «à bout touchant appuyé» sur le sommet du crâne. La famille de la victime avait elle défendu que ce crime était raciste, et avait fait témoigner Dominique Sopo, le président de SOS-Racisme, ainsi que le philosophe Bernard-Henri Levy pour appuyer sa démonstration.