230 amendes dressées pour avoir clopé au café en 2008

— 

L'interdiction de fumer dans les bars, restaurants et boîtes de nuit, en vigueur depuis un an, a-t-elle été respectée dans le Rhône ? Selon les chiffres que les services de police ont fait parvenir à 20 Minutes, il semblerait que oui. En 2008, 230 infractions ont été constatées par les policiers et les gendarmes du département. En zone urbaine, la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) a verbalisé 180 propriétaires d'établissements et 43 clients surpris en train de fumer. En secteur rural, la gendarmerie a dressé seulement 7 PV aux cafetiers et n'a épinglé aucun client. « Rien d'étonnant à cela. Il y a beaucoup plus d'établissements en zone police. Et dans l'ensemble, la loi est plutôt bien respectée », estime-t-on à la DDSP du Rhône. Selon les forces de l'ordre, les PV ont surtout été dressés lors de contrôles de routine, et parfois à la suite de plainte de consommateurs non fumeurs. Tarif pour les contrevenants : 135 euros pour les établissements et 68 pour les clients. A Lyon, le Café 203, qui milite ouvertement pour la liberté de fumer, a été le premier de France à se faire épingler. Et a dû régler trois PV ces quatre dernier mois. Selon une étude de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la Santé (Inpes), présentée début janvier, 98 % des fumeurs déclaraient avoir respecté l'interdiction de fumer dans les bars et 99 % dans les restaurants. ■