Doubs : Un adolescent de 17 ans mis en examen après avoir annoncé un attentat à la gare de Lyon Part-Dieu

SECURITE Il avait menacé sur Snapchat d'« ouvrir le feu sur la foule avec une arme de guerre » dans une gare lyonnaise

Claire Planchard

— 

Illustration de la gare Part-Dieu à Lyon.
Illustration de la gare Part-Dieu à Lyon. — Elisa Riberry / 20 Minutes

Un profil qui intrigue. Un adolescent de 17 ans a été mis en examen à Montbéliard (Doubs) pour « provocation à un acte de terrorisme » après avoir posté sur un réseau social un message annonçant un attentat à la gare de Lyon Part-Dieu, a-t-on appris ce samedi auprès du parquet.

L’adolescent, jusqu’alors « inconnu » de la justice, a été interpellé mercredi et mis en examen vendredi, selon la même source. Il a été placé sous contrôle judiciaire, a-t-on ajouté.

Il avait envoyé début janvier sur Snapchat un message dans lequel il menaçait d'« ouvrir le feu sur la foule avec une arme de guerre » dans la gare lyonnaise. Un important dispositif policier avait alors été déployé autour de Part-Dieu, avant que la menace ne se révèle fausse.

Profil lisse et vidéo de décapitation

Selon France Bleu Belfort-Montbéliard, le jeune, qui aurait aussi visionné une vidéo de décapitation, a nié lors de sa garde à vue avoir voulu commettre un attentat. Il n’y avait « rien d’inquiétant dans son discours », qui paraît plutôt « lisse » et « compatible avec la République », selon le parquet.

« On a un profil qui n’est pas du tout compatible avec ce genre de propos » et des investigations complémentaires vont donc avoir lieu pour déterminer les raisons qui ont pu le pousser à mettre ce message en ligne, a-t-on ajouté.

L’adolescent aurait également visionné « par curiosité » une vidéo de décapitation et « le matériel informatique saisi à son domicile doit notamment faire l’objet d’un examen plus approfondi », selon France Bleu Belfort-Montbéliard.