L'hôpital privé soigne sa forme

Elisa Frisullo

— 

La crise qui ronge depuis plusieurs années l'hôpital public n'affecte pas le privé. Dans ce contexte difficile, marqué par le déficit récurrent des hospices civils de Lyon, le secteur privé a même gagné du terrain sur le Grand Lyon avec la sortie de terre depuis septembre de trois nouveaux établissements à Vénissieux, dans le 8e et à Saint-Priest. Dernier né, l'Hôpital privé de l'Est lyonnais (HPEL) a accueilli hier son premier patient dans ses 12 000 m2 de bâtiments flambant neufs de Porte-des-Alpes (Saint-Priest).

Dès ce matin, les patients et les urgences de la polyclinique Pasteur, devenue vétuste, y seront transférés. « L'objectif était de répondre aux besoins des 120 000 habitants de l'Est lyonnais, en leur proposant un hôpital de proximité avec une offre de soins complète », note Françoise Berthoux, directrice de cet établissement de 150 lits.

Créé par le groupe lyonnais Noalys pour 30 millions d'euros, l'HPEL comprend des services de médecine, radiologie, chirurgie, chimiothérapie, de soins de suite-réadaptation et des urgences, ouvertes 24 heures/24. « Ici, les patients seront pris en charge en une heure, alors que dans le public, l'attente est d'au moins trois heures », ajoute la direction, qui attribue la bonne santé du privé aux regroupements d'établissements opérés ces dernières années. « Le public augmente son volume de patients, sa surface, son personnel, alors que le privé, au contraire, a tendance à se regrouper pour gagner en rentabilité. L'hôpital public a un problème d'organisation », estime Dominique Callet, radiologue à HPEL. Dans les couloirs déserts de l'hôpital, le personnel partage cette analyse. « Les établissements privés restent à taille humaine, ce qui permet d'offrir aux patients un service de meilleure qualité », note Céline, aide-soignante. En mars, Noalys, qui a réalisé en 2008 un chiffre d'affaires de 25,5 millions d'euros, ouvrira l'hôpital Natecia (mères-enfants) dans le 8e, né de la fusion des cliniques Montplaisir, Champ-Fleuri et de la maternité Pasteur. ■