Les profs ne sont pas rassurés

— 

La tentative d'apaisement du Président ne les a pas convaincus. Hier, quelques heures après les voeux de Nicolas Sarkozy aux personnels de l'éducation, l'intersyndicale du Rhône a réaffirmé sa volonté de maintenir la pression contre la politique éducative de Xavier Darcos. « Malgré les reculs partiels du gouvernement sur la réforme du lycée, notamment, ou sur la diminution des suppressions de postes annoncées en Rased [réseaux d'aide spécialisée aux enfants en difficulté], les personnels restent inquiets et déterminés », a indiqué Emmanuel Guichardaz de la FSU, qui, comme les autres syndicats, appelle à manifester samedi après-midi à Lyon. D'ici là, deux autres rassemblements sont prévus demain. L'un à 11 h, place Sathonay (1er), réunira les parents d'élèves et enseignants des 1er et 4e arrondissements opposés à la « casse du service public ». Le second est organisé à 14 h 30 devant l'inspection académique contre la disparition des Rased. Lundi soir, enfin, le pédagogue Philippe Meirieu accueillera le public à la mairie du 8e pour un débat sur l'avenir de l'Education. ■ E. F.