Lyon : Le projet d'ateliers de la Maison de la danse dans l'ancien musée Guimet annulé par la Ville

CULTURE Ce projet avait été porté par les équipes de Gérard Collomb en 2015

C.G. avec AFP

— 

Un studio dans les Ateliers de la danse, qui devaient être aménagés dans l'ancien musée Guimet à Lyon.
Un studio dans les Ateliers de la danse, qui devaient être aménagés dans l'ancien musée Guimet à Lyon. — Ateliers d'architectes Pierre Hebbelinck et Hart Berteloot AAT

Coup dur pour la Maison de la danse de Lyon . La mairie a annoncé vendredi qu’elle abandonnait le projet des ateliers de l’établissement qui devaient s’installer dans les locaux de l’ancien musée Guimet, laissé à l’abandon depuis treize ans. Un projet porté par l'ancienne municipalité en 2015. La raison : Un coût trop élevé, « multiplié par huit en cinq ans », selon Nathalie Perrin-Gilbert, adjointe à la culture.

« Les risques techniques et financiers se sont avérés sous-évalués par le précédent exécutif, dont les estimations budgétaires ont glissé de 5 à 40 millions d’euros », explique l’élue. Il s’agit du premier projet d’envergure de l’ancienne municipalité abandonné par le nouvel exécutif municipal.

Une future salle dans le 8e arrondissement ?

« Le permis de construire des Ateliers de la Danse à Guimet n’avait toujours pas été signé et des conflits existaient entre les architectes » chargés du projet, a-t-elle ajouté. « En plus du dérapage budgétaire et de tous ces obstacles, ces Ateliers risquaient d’avoir un budget de fonctionnement très élevé ».

En revanche, « je partage complètement le diagnostic de Dominique Hervieu (la directrice de la Maison de la Danse) sur la nécessité d’avoir à Lyon un nouveau lieu dédié à la création chorégraphique », a souligné Mme Perrin-Gilbert.

C’est pourquoi la Ville présentera une alternative au projet des Ateliers Guimet « avec pour objectif une réalisation à mi-mandat ». « Nous réfléchissons à un lieu situé dans le 8e arrondissement, non loin de la Maison de la Danse, avec un coût deux fois moins élevé. La proximité des deux lieux permettra des synergies ».

« Lyon doit devenir une ville de création artistique »

« Lyon doit devenir une ville de création artistique. Cela implique des lieux de vie et de travail. Parmi eux, ceux nécessaires à la création chorégraphique sont à traiter en urgence », a insisté l’adjointe au maire déléguée à la culture.

Après la sanctuarisation de la part du budget municipal consacrée à la culture ainsi que le vote d’un fonds d’urgence de 4 millions d’euros pour les artistes, les compagnies et les salles impactés par la crise sanitaire, « la Ville confirme l’ambition de sa politique culturelle », assure cette dernière dans un communiqué.

La Ville réaffirme également « son soutien à la Maison de la Danse qu’elle finance à hauteur de 1.755.000 euros (subventions et personnel technique) et à la Biennale de la danse dont elle est un partenaire important ».