Pas de soldes pour l'amende des bars fumeurs

— 

Pour le Café 203 (Lyon 1er), pro- fumeurs, l'année 2009 a commencé comme en 2008... par une amende. Hier matin, cinq policiers en tenue ont verbalisé un client et le patron pour infraction à la loi qui interdit de fumer dans les cafés et restaurants. Car le Café 203, premier bar de France à avoir écopé d'une telle amende en janvier 2008 pour avoir autorisé ses clients à cloper, poursuit son combat pour la liberté de fumer. Après avoir finalement banni la fumée de son café suite aux rappels à l'ordre de la préfecture, Christophe Cedat, le gérant, a choisi depuis juin de transformer l'ancienne épicerie voisine en annexe spéciale accros. Cet espace chauffé, ouvert sur deux côtés et séparé de sa salle principale, semble avoir trouvé ses adeptes. Malgré trois amendes en quatre mois, Christophe Cedat ne compte pas changer ses habitudes. « Soit le tabac est dangereux et on l'interdit, soit on laisse les personnes gérer leur dépendance. Les cendriers sur les tables ne sont pas responsables de la consommation des gens. »

Des cendriers pleins que ce non- fumeur récupère chaque soir et photographie. Fondateur d'un mouvement artistique qu'il nomme « Clop'art », il a amassé plus de 450 000 mégots en un an et demi. Il considère cette « mégotpole » comme un véritable « travail de mémoire teinté d'émotion bien loin de la stigmatisation "le tabac c'est mauvais pour la santé" ». ■ M. C.