La mairie brouille le message sur le mobile

Elisa Frisullo - ©2008 20 minutes

— 

Si la courte campagne de sensibilisation sur les méfaits du portable chez les enfants, qui s'est achevée cette semaine, visait à faire réagir les parents, la mairie a réussi son pari. Mais elle ne s'attendait sans doute pas à raviver la colère du Collectif lyonnais écoles sans antennes (Clesa). « Tout ça, c'est du bluff », tempête Stéphanie Torres, une mère de famille mobilisée depuis plus d'un an pour faire démonter l'antenne de téléphonie mobile qui surplombe la cour de récré de ses enfants, à l'école Gerson (5e). « Comment la mairie espère-t-elle convaincre les parents de ne pas offrir de portables aux enfants pour Noël, si elle n'est pas convaincue du risque que représente une exposition passive aux ondes dans le périmètre de l'école ? », s'interroge la jeune femme, membre du Clesa.

La municipalité, sommée à plusieurs reprises de prendre position contre les antennes en aidant à leur démantèlement, s'est toujours montrée frileuse pour intervenir. « Notre marge de manoeuvre est limitée. Pour les écoles installées dans des bâtiments privés, comme Gerson, nous n'avons aucun levier », rappelle l'adjointe à l'Ecologie urbaine, Mireille Roy (Verts). A Valence, pourtant, la mairie, confrontée au même problème, a décidé récemment d'interdire par arrêté municipal l'installation d'antennes à moins de 100 m des écoles. « Nous applaudissons ces maires courageux qui, contrairement à celui de Lyon, s'engagent sur ce dossier », indique le Clesa, déterminé à porter plainte au pénal contre les opérateurs dans les prochaines semaines « pour administration de substances nocives ». « Sauf si nous obtenons gain de cause d'ici là. Mais nous n'y croyons plus », soupire Stéphanie Torres, déjà contactée par plusieurs dizaines de familles lyonnaises, soucieuses de porter l'affaire devant les tribunaux. Pour calmer le jeu, Mireille Roy promet que « l'antenne située sur le toit de l'école Albert-Camus sera enlevée. Et pour les écoles Lamartine et Aveyron, cela devrait suivre. »