Lyon : Le maire écologiste baisse son indemnité de 1.000 euros

POLITIQUE Grégory Doucet se conforme à ses engagements de sobriété en baissant son indemnité

20 Minutes avec AFP

— 

Grégory Doucet, le maire écologiste de Lyon.
Grégory Doucet, le maire écologiste de Lyon. — E. Frisullo / 20 Minutes
  • Le maire écologiste de Lyon baisse son indemnité de 1.000 euros par mois.
  • Une économie qui permettra d’augmenter le salaire de trois conseillers délégués.
  • Grégory Doucet a aussi décidé de s’attaquer à l’insécurité, notamment grâce à la vidéoverbalisation.

Jeudi, le nouveau maire écologiste de Lyon Grégory Doucet a annoncé une baisse modeste de son salaire, conformément aux engagements de « sobriété » pris pendant sa campagne municipale.

Son indemnité mensuelle va passer de 8.500 à 7.500 euros brut, a indiqué Grégory Doucet quelques heures avant la tenue d’un conseil municipal, le premier depuis son élection à s’attaquer à des sujets de fond.

Cette baisse du salaire du maire, conjuguée à d’autres ajustements, va permettre de relever de 2.300 à 2.700 euros par mois l’indemnité de trois conseillers délégués, chargés d’animer des thématiques transversales, « sans grever le budget de la collectivité ». Les indemnités des autres élus restent globalement inchangées, même s’il ne sera plus possible de cumuler les rémunérations entre mairie centrale et mairies d’arrondissement.

Culture et insécurité

Grégory Doucet a, par ailleurs, annoncé la création d’un fonds de soutien de 4 millions d’euros destiné au secteur de la culture. Ce fonds permettra de secourir les entreprises culturelles lyonnaises affectées par la crise sanitaire. Les dossiers pourront être déposés jusqu’au 10 septembre pour permettre une attribution des premières aides en octobre/novembre.

L’écologiste a enfin évoqué le dossier de l’insécurité qui, à Lyon comme dans d’autres villes, est devenu une thématique majeure depuis le déconfinement. Il a confirmé l’interdiction des véhicules motorisés dans le quartier du Bas-des-Pentes, à proximité immédiate de l’Hôtel de Ville, la nuit des week-ends. La vidéoverbalisation des contrevenants sera immédiatement mise en œuvre, les caméras nécessaires étant déjà installées.