Lyon : Gros bouchons après la création de pistes cyclables temporaires, deux voies rendues à la voiture

AMENAGEMENT La majeure partie des axes aménagés depuis le début du déconfinement pour favoriser les modes doux reste en place à Lyon, où de nouvelles pistes sont encore prévues

Elisa Frisullo

— 

Une voie élargie dédiée aux vélos avait été mise en place au moment du déconfinement sur le pont de la Guillotière.
Une voie élargie dédiée aux vélos avait été mise en place au moment du déconfinement sur le pont de la Guillotière. — La Ville à Vélo
  • A Lyon, les axes de circulation sont pris d’assaut comme prévu par les modes doux et les voitures, au détriment des transports en commun lyonnais.
  • Si pour 19 de ces pistes, tout fonctionne bien depuis le déconfinement, pour quatre itinéraires, la métropole a dû revoir sa copie.
  • Après la livraison de 23 km de pistes provisoires ces dernières semaines, 30 autres kilomètres devraient être donnés aux modes doux d’ici à début juillet.

Des cyclistes nettement plus nombreux et des automobilistes au taquet. A Lyon, depuis le début du déconfinement, les axes de circulation sont pris d’assaut comme prévu par les modes doux et les voitures, au détriment des transports en commun lyonnais, peu utilisés encore.

Pour anticiper la progression de l’usage des modes doux, la métropole​ de Lyon a engagé dès début mai un plan «d'urbanisme tactique», permettant l’aménagement rapide et temporaire de 23 nouveaux itinéraires cyclables à Lyon et dans l’agglomération. Si pour 19 de ces pistes, tout fonctionne bien depuis le déconfinement, pour quatre itinéraires, la métropole a dû revoir sa copie. « Deux axes nécessitent des ajustements et deux doivent être suspendus », indique ce mercredi les services du président actuel de l’agglomération David Kimelfeld.

Des axes trop encombrés depuis la réduction des voies

La piste cyclable installée il y a plus d’un mois sur le pont de la Guillotière va être supprimée, en raison de multiples embouteillages nés après la suppression d’une voie de circulation entre la rue de la Barre et la place Gabriel-Péri. Sur ce trajet, les temps de parcours ont été multipliés par trois selon la métropole qui invite les cyclistes à se reporter sur la bande cyclable existant jusqu’alors et maintenue.

Même situation avenue de Saxe, où des bouchons permanents se sont formés depuis l’aménagement d’une voie dédiée aux modes et aux bus. « Face aux stationnements en double file insuffisamment verbalisés et à la fermeture de la trémie sous Perrache qui occasionne un fort report de trafic, le résultat était mitigé avec un temps de parcours augmenté de près de 50 % pour les automobilistes », détaillent les services. Sur ce trajet, les cyclistes pourront emprunter la double piste cyclable sécurisée des quais du Rhône ou se reporter sur les bandes sécurisées de la rue Garibaldi.

Rue Duquesne, où le trafic vélo a progressé de 33 % par rapport à la même période en 2019, l’aménagement de la piste vélo sur une voie de circulation débutera à partir de l’avenue Foch (et non plus à partir du quai de Serbie) afin d’améliorer le fonctionnement du carrefour sur les quais du Rhône rive gauche. Quai Charles de Gaulle, où des congestions de circulation sont observées depuis le déconfinement, la régulation des feux du rond-point menant au boulevard Laurent Bonnevay/la Doua est prévue pour fluidifier le trafic.

Après la livraison de 23 km de pistes provisoires ces dernières semaines, 30 autres kilomètres devraient être donnés aux modes doux d’ici à début juillet pour un total de 80 km prévus d’ici à la rentrée de septembre sur 30 communes de l’agglomération.