Lyon : Un show inédit, réalisé par un as de la Fête des lumières, pour célébrer la fin des travaux de la cathédrale Saint-Jean

SPECTACLE Le spectacle, réalisé par Damien Fontaine, sera donné du 22 octobre au 11 novembre à l’intérieur de l’édifice

Caroline Girardon

— 

Le metteur en scène Damien Fontaine va réaliser un spectacle inédit à l'intérieur de la cathédrale Saint-Jean.
Crédit :Damien Fontaine et Maison de Production
Le metteur en scène Damien Fontaine va réaliser un spectacle inédit à l'intérieur de la cathédrale Saint-Jean. Crédit :Damien Fontaine et Maison de Production — Damien Fontaine
  • L’association Lyon Cathédrale propose un spectacle son et lumière inédit au sein même de la cathédrale Saint-Jean de Lyon.
  • La réalisation a été confiée à Damien Fontaine, un habitué de la Fête des lumières.
  • Quarante représentations d’1h20 seront données entre le 20 octobre et le 11 novembre.

Flambant neuve. La cathédrale Saint-Jean de Lyon, débarrassée de ses échafaudages, révèle désormais de multiples trésors que les visiteurs ou les fidèles, pénétrant à l’intérieur de l’édifice n’ont pas forcément décelé. Pour célébrer la fin des travaux, un spectacle inédit, mêlant sons et lumières ainsi que des figurants, sera donné à l’automne prochain. Une sorte de « péplum d’un nouveau genre » retraçant l’histoire des premiers martyrs chrétiens. « Mais il ne s’agit pas d’un spectacle fait uniquement pour les catholiques », précise d’emblée le père Jean-Sébastien Tuloup, le recteur des lieux.

Quarante représentations seront assurées entre le 22 octobre et le 11 novembre à l’intérieur même de la cathédrale. « Nous avons ainsi voulu faire mémoire du travail de centaines voire de milliers d’artisans, qui avec un seul marteau et un seul poinçon, ont construit cet édifice », poursuit le prêtre. L’équipe a vu les choses en grand et n’a pas lésiné sur les moyens.

Damien Fontaine aux manettes

La réalisation a été confiée à Damien Fontaine. Pas vraiment un inconnu. L’homme, que le monde entier s’arrache, est un habitué de la Fête des lumières de Lyon. Souvenez-vous c’est lui qui avait projeté l'histoire des Bâtisseurs sur la façade de cette même cathédrale en 2009. Lui aussi, qui avait conçu, toujours au même endroit, Les Chrysalides en 2012, puis réveillé le théâtre antique de Fourvière, 5 ans plus tard.

Mais cette fois, les choses seront différentes. « Même si le hasard fait que le calendrier sera proche de celui de la Fête des lumières, on ne sera pas dans la configuration d’un 8 décembre bis avant l’heure, confie-t-il. L’ADN du projet, c’est l’histoire de la ville qui est racontée ». « Je ne voulais pas faire un livre d’histoire, ni de catéchisme », poursuit le metteur en scène ayant ajouté pour cela quelques ingrédients « romanesques ».

Un casting pour recruter les figurants

Le spectacle, qui sera vendu entre 12 et 30 euros, durera 1 h 20 et aura pour objectif d'« immerger » totalement les visiteurs. « L’histoire débutera au XIVe siècle lorsque les bâtisseurs finissent d’installer l’horloge astronomique de la cathédrale. Horloge à côté de laquelle se trouvent les statues de Pothin et d’Irénée. Un petit garçon, qui découvre le chantier, va alors demander qui sont ces deux hommes. L’horloger va ainsi remonter le temps et l’entraîner en l’an 175 », dévoile en avant-première Damien Fontaine. Et d’ajouter : « Les martyrs chrétiens dérangeaient par leur non-conformisme. Les cris qu’ils ont poussés sont des cris de résistance. Pour moi, le titre de capitale de la résistance donnée à Lyon ne remonte pas à la Seconde Guerre mondiale mais à 2.000 ans avant ».

En attendant, l’équipe a lancé un vaste casting les 26 et 27 juin pour recruter environ 200 bénévoles dont une majorité de figurant. Aucun prérequis n’est exigé. Les inscriptions peuvent se faire sur le site www.lyonneedelalumiere.com.