Manifestants unis contre pékin

- ©2008 20 minutes

— 

« Les Chinois annulent, pas nous », répétait hier fièrement Alain Tong, le président de l'association Falun Gong en France. Une centaine d'adeptes de ce mouvement bouddhiste, réprimé en Chine depuis dix ans, ont défilé dans les rues de Lyon derrière leur fanfare et aux côtés de défenseurs de la cause tibétaine.

Cette manifestation « contre la répression en Chine » était prévue de longue date, à l'occasion de la venue aujourd'hui à Lyon de nombreux dirigeants chinois pour un sommet avec l'Union européenne en présence de Nicolas Sarkozy. Mais le gouvernement chinois a annulé la semaine dernière sa participation, au prétexte d'une rencontre prévue le 5 décembre en Pologne entre le président français et le Dalaï-lama. « Nous dénonçons la désinvolture du régime chinois et la pression qu'il exerce sur les Etats européens », a déploré l'association Lions des neiges, qui a affiché son soutien à Nicolas Sarkozy sur la question tibétaine.

F. C.