A Lyon, Perben lâche la présidence de l'UMP

POLITIQUE Il a «fait le job» et aujourd'hui il n'a «plus le temps, ni l'envie»...

- ©2008 20 minutes

— 

Christophe Geourjon investi en janvier par le MoDem pour mener les listes lors de l'élection municipale à Lyon en mars, a déclaré samedi soir qu'il avait rejoint la liste du candidat de l'UMP Dominique Perben.
Christophe Geourjon investi en janvier par le MoDem pour mener les listes lors de l'élection municipale à Lyon en mars, a déclaré samedi soir qu'il avait rejoint la liste du candidat de l'UMP Dominique Perben. — Fred Dufour AFP/Archives

Il a «fait le job» et aujourd'hui il n'a «plus le temps, ni l'envie». Dominique Perben, candidat malheureux aux élections municipales à Lyon, a annoncé jeudi soir sur la chaîne TLM qu'il renonçait à se présenter à la présidence de la fédération du Rhône de l'UMP, poste qu'il occupait depuis quatre ans et demi.

C'est Philippe Cochet qui va lui succéder à l'issue d'un vote sans suspens des militants, qui aura lieu samedi à Genas. Le député, élu maire de Caluire en mars dernier, est le seul à avoir fait acte de candidature. Si cette élection interne est sans enjeu, elle marque cependant la fin de l'aventure Perben à Lyon. L'ancien ministre a confirmé qu'il ne se représenterait pas aux municipales de 2014. Vice-président du conseil général du Rhône jusqu'en 2010, il souhaite désormais se consacrer à son travail de parlementaire. Le député de la 4e circonscription, élu en 2007, participe notamment à la commission Balladur sur la réforme des collectivités locales. «Un job passionnant», répète-t-il.

F. C.