Coronavirus à Lyon : L’hôpital Saint-Joseph Saint-Luc, en pénurie de matériel, lance un appel aux dons de tabliers et surblouses

SOLIDARITE Ce centre hospitalier de Lyon a lancé ce dimanche un appel à la solidarité pour faire face à la pénurie de matériel de protection à laquelle sont confrontés les soignants

Elisa Frisullo

— 

L'hôpital Saint-Luc Saint-Joseph.
L'hôpital Saint-Luc Saint-Joseph. — Elisa Frisullo / 20 Minutes
  • L’hôpital Saint-Joseph Saint-Luc de Lyon lance un appel aux dons pour récupérer du matériel de protection.
  • Son personnel a notamment besoin de tabliers spécifiques et de surblouses comme peuvent en posséder des fleuristes ou des coiffeurs.

Après la clinique Natécia à Lyon la semaine dernière, c’est au tour du centre hospitalier Saint-Joseph Saint-Luc ​de faire appel à la générosité du public. Ce dimanche, l’hôpital situé dans le 7e arrondissement de Lyon a lancé un appel aux dons pour faire face à la pénurie de matériel à laquelle sont confrontées les équipes médico-soignantes mobilisées pour lutter contre le coronavirus.

« Nous avons besoin très rapidement de tabliers imperméables (type tabliers polyéthylène P.E) et de surblouses », détaille le centre hospitalier sur sa page Facebook, où sont publiées les images des équipements nécessaires. Les commerçants et artisans utilisant ce genre de matériels qui ont dû fermer boutique en raison du confinement, à l’instar des restaurateurs, coiffeurs, traiteurs ou encore fleuristes, sont notamment invités à faire don de leur stock. Ils peuvent contacter l’hôpital via un formulaire mis en ligne sur le site Internet du CH.

Les élus sollicités pour les masques

Un appel qui sera probablement entendu, l’hôpital lyonnais enregistrant ces derniers jours, comme bon nombre d’établissements de santé, de multiples élans de solidarité à destination de ses personnels. La semaine passée notamment, plusieurs enseignes alimentaires et des magasins du quartier ont offert aux équipes des pizzas, plateaux-repas, viennoiseries ou des chocolats.

Mercredi dernier, face au manque de masques FFP2 pour ses personnels, la clinique privée Natécia avait lancé un appel aux élus d’Auvergne Rhône-Alpes. L’établissement avait alors demandé que ces derniers remettent aux établissements de santé de la région « les reliquats de masques FFP2 fournis par les autorités aux élus et volontaires mobilisés pour le premier tour des municipales ».