Lyon : Un quatrième suspect arrêté après la mort d’un policier renversé par un fourgon

ENQUETE Franck Labois avait été fauché dans la nuit du 10 au 11 janvier au cours d’une intervention

20 Minutes avec AFP

— 

Un agent de police (illustration).
Un agent de police (illustration). — C. Girardon / 20 Minutes

Un quatrième suspect a été interpellé ce mercredi en Eure-et-Loir dans le cadre de l’enquête sur le décès d'un policier fauché par un fourgon lors d’une intervention début janvier près de Lyon, a-t-on appris de sources concordantes.

Le suspect a été fortuitement interpellé dans la commune de Vernouillet par des gendarmes dans le cadre d’une enquête ouverte pour des faits totalement étrangers au drame lyonnais, un trafic de stupéfiants, selon ces sources. « La personne a donné une identité qui n’était pas la bonne mais, grâce à nos outils, on a réussi à déterminer sa véritable identité, qui a ensuite été confirmée avec les empreintes digitales », a précisé de son côté la gendarmerie normande. Ce jeune homme de 20 ans, originaire de Villeurbanne (Rhône), a été remis à la police judiciaire.

Trois suspects en détention provisoire

Franck Labois, policier de 45 ans affecté au Groupe d’appui opérationnel (GAO) à la sûreté départementale du Rhône, avait été fauché dans la nuit du 10 au 11 janvier au cours d’une intervention visant des individus suspectés d’être impliqués dans une affaire de vols aggravés en bande organisée à Bron, ville limitrophe de Lyon. Il a succombé à ses blessures le 13 janvier.

Trois suspects se trouvent déjà en détention provisoire dans le cadre de cette affaire, dont le conducteur du fourgon et un adolescent de 15 ans. Un hommage officiel, en présence notamment du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, a été rendu au policier le 17 janvier. Les insignes de chevalier de la Légion d’honneur ont été remis à titre posthume au policier, qui a été également élevé au grade de capitaine.