Fête des lumières : Pour éviter la foule, sortez des sentiers battus

EVENEMENT Soixante-cinq œuvres seront présentées jusqu’à dimanche, parmi lesquelles des animations plus intimistes

Caroline Girardon

— 

Pour profiter de façon plus intimiste de la Fête des lumières, rendez-vous dans la cour des Musées Gadagne.
Pour profiter de façon plus intimiste de la Fête des lumières, rendez-vous dans la cour des Musées Gadagne. — Julia Dantonnet et Shantidas Riedacker
  • Près de deux millions de visiteurs sont attendus lors de la Fête des lumières de Lyon (5-8 décembre).
  • Pour éviter la foule, voici quelques idées d’animations qui sortent des sentiers battus.

Chaque année, c’est un peu la même angoisse : comment profiter de la Fête des lumières de Lyon tout en supportant la foule ? La perspective de rues bondées et les files d’attente à l’entrée des principales animations vous donnent déjà le vertige. Et la furieuse envie de rester calfeutrés à la maison. Certaines œuvres plus intimistes seront présentées hors des sentiers battus. Au détour d’une rue, sur une petite place ou dans les cours des musées, voici quelques suggestions pour participer de façon plus intimiste à l’événement.

La cour des musées Gadagne

Cerfs, chouettes, renards. D’étranges silhouettes animales vont se mouvoir sur les façades de l’établissement, transformé pour l’occasion en forêt mystérieuse. Shantidas Riedacker a conçu une création sonore, composée de bruissements, de chants d’animaux et d’ambiance nocturne. Place à la contemplation. Ici, le théâtre d’ombres, ancêtres de marionnettes, révélera toute sa noblesse et déroutera les visiteurs par de subtiles illusions.

Pour profiter de façon plus intimiste de la Fête des lumières, rendez-vous dans la cour des Musées Gadagne.
Pour profiter de façon plus intimiste de la Fête des lumières, rendez-vous dans la cour des Musées Gadagne. - Julia Dantonnet et Shantidas Riedacker

La cour des Moirages

Emilien Guesnard a imaginé un écrin, en alignant 200 lampes marines en parfaite symétrie avec celles fixées au plafond. Des notes de musiques, associées à chaque lampe, génèrent une partition hypnotisante. Un peu de calme loin de la foule ambiante. Si l’on a choisi ce lieu, c’est avant tout parce qu’il est relativement bien caché. Dans l’ambiance hivernale, on se plaît à déambuler pour découvrir cette cour, peu connue, où les canuts venaient pour faire traiter la soie fabriquée. Pour y accéder, il faut se rendre place Croix-Paquet, passer un porche puis une première cour. Un couloir donne ensuite l’accès à la cour des Moirages.

Order 200 sera présenté dans la méconnue cour des Moirages de Lyon.
Order 200 sera présenté dans la méconnue cour des Moirages de Lyon. - Emilien Guesnard

Faîtes vos jeux place du Griffon

Vous y trouverez un flipper monumental, tel un navire échoué. La structure de trois mètres sur cinq gît sur son flanc comme s’il avait été renversé. La machine respire encore. Elle se met à clignoter désespérément au rythme des cliquetis. Pendant ce temps, une bande sonore vous parvient aux oreilles. Des bribes de conversation, l’ambiance d’un piano-bar, le bruit des machines à sous et vous voilà propulsé dans les coulisses d’un casino.

Faites vos jeux place du Griffon.
Faites vos jeux place du Griffon. - Stéphane Durand et Patrick Laurino

Conversez avec un robot place Gabriel Rambaud

Tel en fauve en captivité, la machine attend de pouvoir s’échapper du dôme transparent sous lequel elle est enfermée. L’objet a été programmé pour détecter la présence du public. Grâce à des capteurs sonores, le robot réagit aux stimuli de l’assistance et peut s’approcher des visiteurs. Vous l’aurez compris, c’est à vous de jouer en tentant de le calmer ou en lui tenant tout simplement compagnie.

Place Gabriel Rambaud, les visiteurs pourront animer un robot, enfermé sous un dôme transparent.
Place Gabriel Rambaud, les visiteurs pourront animer un robot, enfermé sous un dôme transparent. - Encor Studio

La façade du collège Jean Moulin

Pour avoir parfois un peu de tranquillité, il faut savoir faire quelques efforts. Et apprécier la grimpette. On vous conseillera de vous attaquer à la pittoresque montée du Gourguillon, où du lierre étincelant, ruisselant le long des murs en pierre, vous guidera jusqu’au collège Jean Moulin. Là, vous ferez connaissance avec des « héros » et des « méchants » dont les aventures seront projetées sur les murs de l’établissement.

La façade du collège Jean Moulin.
La façade du collège Jean Moulin. - Étudiants du Workshop Mapping 2019

L’univers de Léonard de Vinci à la fondation Bullukian

A l’occasion des 500 ans de la disparition de Léonard de Vinci, la fondation Bullukian accueille sept installations. L’objectif : réaliser un cabinet de curiosités optiques autour de l’œuvre du génie et à travers lequel les visiteurs pourront déambuler.

La fondation Bullukian rend hommage aux œuvres de Léonard de Vinci.
La fondation Bullukian rend hommage aux œuvres de Léonard de Vinci. - Les Rêveries Lumineuses de Léonard