Fête des Lumières : Les lieux à ne pas rater pour illuminer votre soirée

FESTIVITES Les animations proposées cette année ne manqueront pas de faire écho aux problèmes de réchauffement climatique

Caroline Girardon

— 

Oeuvre hypnotique au théâtre des Célestins.
Oeuvre hypnotique au théâtre des Célestins. — Muriel Chaulet / Fête des lumières
  • La Fête des lumières de Lyon, qui débute jeudi, proposera cette année de nombreuses animations en lien sur le thème du climat.
  • 20 Minutes vous a sélectionné les lieux incontournables à ne manquer sous aucun prétexte.

De l’avis des organisateurs, il s’agira « de la plus belle édition ». La Fête des lumières de Lyon arrive à grands pas. Cette année, 65 créations artistiques seront proposées sur une trentaine de sites différents.

20 Minutes vous liste les incontournables de cette nouvelle édition, qui débutera jeudi et se terminera dimanche 8 décembre. Un nouvel opus qui sera incontestablement placé sous le signe de la nature et qui ne manquera pas de faire écho aux problèmes urgents de réchauffement climatique.

Le grand retour des Terreaux

Lieu emblématique de la programmation, la place des Terreaux était le grand absent de l’an dernier en raison d’importants travaux de rénovation. Dès jeudi soir, les « Allumeurs d’image » vont investir les façades de l’Hôtel de ville et du musée des Beaux-arts pour présenter leur dernière création intitulée « Une toute petite histoire de lumière ».

Dans l’obscurité qui envahira la place, vont apparaître progressivement « les lumières que l’on ne voit plus dans nos nuits citadines ». Les concepteurs promettent une « fresque magistrale » et « poétique » qui devrait interroger les spectateurs sur leur « capacité à vivre et rêver sans électricité ».

La cour de l’Hôtel de ville, un univers sous-marin inédit

Ouverte depuis quelques années au public, la cour de l’Hôtel de Ville est devenue une étape obligatoire après avoir bravé la foule de la place des Terreaux. Cette année, les visiteurs seront plongés dans un univers aquatique qui ne sera pas sans rappeler la cité bretonne d’Ys, engloutie sous les eaux. Les algues viendront envahir les façades du bâtiment tandis que les statues des nymphes, cachées derrière un rideau scintillant, tenteront de charmer les badauds.

La fête des lumières de Lyon se déroulera du 5 au 8 décembre 2019.
La fête des lumières de Lyon se déroulera du 5 au 8 décembre 2019. - CozTen

Des cueilleurs de nuages à Fourvière

L’œuvre monumentale de l’artiste CozTen va se déployer sur l’ensemble de la colline : du palais de justice à la cathédrale Saint-Jean jusqu’au jardin du rosaire et le chevet de la basilique de Fourvière. Les visiteurs pourront ainsi suivre les péripéties d’une famille de géants s’amusant à cueillir des nuages avec l’idée de les transformer en eau pour arroser des fleurs desséchées. Une fable environnementale qui évoquera en filigrane le problème de l’accès à l’eau mais qui invite aussi le public à « reconsidérer les nuages comme sources de rêves et de vie ».

Les Cueilleurs de nuages envahiront la colline de Fourvière.
Les Cueilleurs de nuages envahiront la colline de Fourvière. - CozTen

La cathédrale Saint-Jean : de l’origine du monde à la folie du numérique

La majestueuse cathédrale Saint-Jean devrait à nouveau figurer dans le top 3 des œuvres préférées des spectateurs. Cette année, l’animation projetée sur les façades du bâtiment sera confiée au groupe Theoriz Studio, qui reviendra sur l’origine du monde. Création des astres, apparition de l’eau, les tableaux vont s’enchaîner jusqu’aux temps modernes et actuels, jusqu’à la frénésie digitale. Les visiteurs seront entraînés dans un tourbillon envoûtant et peut-être même un peu effrayant.

La cathédrale Saint-Jean, théâtre de l'origine du monde.
La cathédrale Saint-Jean, théâtre de l'origine du monde. - Théoriz Studio

Bellecour se met au vert

Deux concepts, déjà présentés lors des précédentes éditions, vont se rejoindre place Bellecour, transformée pour l’occasion en « prairie éphémère ». 500 pampas, herbes géantes et lumineuses de 4 mètres de haut sortiront de terre. Levez le nez, d’improbables créatures mi-poisson mi-oiseau, déjà vues du côté de la place de République, survoleront les lieux, piquant tantôt gracieusement du bec ou repartant vers les cieux.

La place Bellecour transformée en prairie éphémère.
La place Bellecour transformée en prairie éphémère. - Tilt et Porté par le vent

La tête d’Or, ode à la nature

Ecrin de verdure propice au calme, le parc de la Tête d'Or fait en général l’unanimité. Il ne devrait pas échapper à la règle cette année encore. Juchés dans les arbres, des primates de lumière se pencheront pour observer la foule, qui déambule en silence dans les années humides du parc. Mais aussi toute la richesse de la biodiversité projetée sur d’étranges totems lumineux. En parallèle, une immense planète se reflétera dans les eaux du lac avant de s’embraser. Le feu se propagera ainsi aux autres totems pour créer un ballet inédit.

Le théâtre des Célestins dans un nuage de lumière

Ballet hypnotique au théâtre des Célestins, devant lequel vont tourbillonner des particules de lumière. Allégorie des données numériques quotidiennement envoyées via nos réseaux de communication. Ces fragments de lumière virtuelle vont évoluer pour s’assembler en un nuage au centre de la place. 

Oeuvre hypnotique au théâtre des Célestins.
Oeuvre hypnotique au théâtre des Célestins. - Muriel Chaulet / Fête des lumières