Lyon : Quatre blessés dans un fort tremblement de terre ressenti dans le Sud de la France

SEISME La secousse a été ressentie dans une vaste zone du sud de la France allant jusqu’à Lyon et Montélimar, où une personne a été gravement blessée lorsqu’un échafaudage lui est tombé dessus

Caroline Girardon

— 

Un orage se prépare dans les environs de Lyon. Illustration.
Un orage se prépare dans les environs de Lyon. Illustration. — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Des murs qui se mettent à trembler sans prévenir. La télé qui bouge dans tous les sens, le lit qui vibre… De nombreux Lyonnais ont pu ressentir ce lundi matin un tremblement de terre relativement puissant. Rassurez-vous, vous n’avez pas rêvé et vous n’êtes pas fous si vous avez senti le sol trembler un peu avant midi.

Selon le bureau central sismologique français, un séisme « fort » d’une magnitude de 5,4 a été ressenti dans toute la région Auvergne-Rhône-Alpes et même en Occitanie. L’épicentre a été enregistré à Montélimar dans la Drôme à 11h52 et de fortes secousses ont été ressenties jusqu’à Lyon et Montpellier.

Quatre blessés dont un gravement

Trois personnes ont été légèrement blessées en raison d’une « crise de panique », a indiqué dans un tweet le préfet de l’Ardèche demandant toutefois aux habitants du Teil, localité particulièrement touchée, de « rester pour le moment à l’extérieur des habitations ».

Une autre personne a été plus gravement touchée à Montélimar. Grièvement blessée après la chute d’un échafaudage, elle a été transportée en urgence absolue à l’hôpital, a indiqué la préfecture de la Drôme, qui a par ailleurs précisé dans un communiqué qu’il n’y avait « pas de dégâts majeurs à ce stade » dans l’ensemble du département, « y compris sur le site nucléaire du Tricastin ».

« Des répliques restent possibles », poursuit-elle rappelant les « bons gestes à faire » en cas de secousse comme s’abriter près d’un mur, d’une structure porteuse ou sous des meubles solides. Ou s’éloigner des fenêtres pour éviter les bris de verre. Un numéro vert a été mis à la disposition des habitants des départements concernés : 08 11 00 06 07.

Ressenti jusqu’à Lyon

« C’est la deuxième fois que je ressens un séisme à Lyon mais celui-là était vraiment puissant », relate Davy, « tiré de son lit » par la peur. « Vu la vétusté de mon immeuble, je me suis dit… OK, tomber de six étages, ça va être chaud », poursuit-il. « J’ai vu la télévision se mettre à tourner et l’écran bouger comme une feuille de papier, j’ai eu un moment d’hésitation avant de comprendre et de me demander si c’était bien un séisme », témoigne de son côté Aurélie.

« J’avais ouvert les fenêtres de chez moi et sur le coup, j’ai pensé qu’il s’agissait d’un courant d’air. Mais quand j’ai voulu refermer les vitres, j’ai vu que les rideaux ne bougeaient pas, ni les arbres dehors. Je n’ai pas compris sur le moment car j’étais loin de me douter qu’il puisse s’agir d’un séisme mais j’ai eu l’impression que ce n’était pas normal. Et quand j’ai senti le sol cette fois, j’ai fait le lien », ajoute Stéphanie, peu « rassurée sur le moment ».

Quelques minutes après les secousses, les réactions se sont multipliées sur les réseaux sociaux. Le tremblement de terre semble avoir été plus fortement ressenti à la Croix-Rousse mais aussi dans le 6e arrondissement de Lyon et en haut de la colline du 5e.

Assaillis de différents appels, les pompiers de la Drôme, proche de l’épicentre ont appelé au calme.