A Saint-Fons, l'élection de Christiane Demontès invalidée

POLITIQUE Elle risque fort de devoir quitter son fauteuil... L'élection de Christiane Demontès (PS) à la tête de la mairie de Saint-Fons en mars vient d'être annulée par le tribunal administratif de Lyon, qui a également condamné la première secrétaire fédérale ...

F. C.

— 

Christiane Demontès
Christiane Demontès — 20 minutes

Elle risque fort de devoir quitter son fauteuil. L'élection de Christiane Demontès (PS) à la tête de la mairie de Saint-Fons en mars vient d'être annulée par le tribunal administratif de Lyon, qui a également condamné la première secrétaire fédérale du PS à un an d'inéligibilité. En cause : un «dépassement important de ses comptes de campagne». Saisi par le maire sortant Michel Denis (apparenté UMP), battu de 97 voix, le tribunal a suivi l'avis du commissaire enquêteur qui avait estimé, le 30 septembre, que la sénatrice avait «bénéficié d'importants avantages prohibés» ayant entraîné un dépassement de plus de 4 000 euros du plafond de dépenses autorisé.

Christiane Demontès a annoncé qu'elle allait saisir le Conseil d'Etat pour contester cette décision. Son recours étant suspensif, elle continuera à diriger la commune. L'invalidation, si elle est confirmée, ne concernera que la maire. Le conseil municipal de Saint-Fons devra donc élire un nouvel édile.