Lyon : Un gendarme mobile se suicide au quartier général régional

DECES En 2018, 33 gendarmes et 35 policiers se sont suicidés en France

J.-L.D. avec AFP

— 

Une voiture de gendarmerie. (illustration)
Une voiture de gendarmerie. (illustration) — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Un gendarme mobile s’est suicidé en utilisant son arme de service samedi dans l’enceinte du pôle régional de gendarmerie à Sathonay-Camp, près de Lyon, a-t-on appris dimanche de source proche de l’enquête, confirmant une information du Progrès.

Selon les premiers éléments recueillis, le militaire, qui vivait à la caserne, a laissé un courrier qui explique son geste. « Il s’agit de raisons personnelles et familiales, ce n’est pas un suicide lié aux conditions professionnelles », a-t-on ajouté de même source.

En 2018, 33 gendarmes et 35 policiers se sont suicidés en France, selon le ministère de l’Intérieur.