Lyon : Soupçonné de vol de matériel vidéo à l’université, il cachait un véritable arsenal chez lui

ARSENAL Dix revolvers, trois carabines, cinq pistolets automatiques et dix fusils à pompe ont notamment été retrouvés. L’homme a été placé en garde à vue

C.R.

— 

Illustration d'un policier et de son arme
Illustration d'un policier et de son arme — PHILIPPE HUGUEN / AFP

Les enquêteurs pensaient trouver des vidéoprojecteurs, et ont découvert une trentaine d'armes à feu. Ce mercredi, une perquisition a eu lieu chez un employé de l’Éducation nationale âgé de 55 ans, suspecté d’avoir commis plusieurs vols de matériel vidéo à l’Université Claude Bernard Lyon 1. Suite à une plainte déposée par le responsable sécurité du pôle scientifique du campus, les policiers ont eu accès aux images de vidéosurveillance, et ont identifié l’homme suspecté d’être responsable des vols, relate Franceinfo.

Afin d’éclaircir la situation, les forces de l’ordre se sont donc rendues au domicile du suspect ce mercredi matin. Sur place, ils ont retrouvé l’intégralité du matériel vidéo, qui équivaut à plus de 25.000 euros. Mais une surprise plus terrifiante encore les attendait. Lors de la perquisition, les policiers ont découvert un impressionnant stock d’armes : dix revolvers, trois carabines, cinq pistolets automatiques, dix fusils à pompe, 188 kg de cartouches, 147 kg d’étuis de cartouche, 47 kg d’ogives, et près de 2 kg de poudre, selon nos confrères.

Au moment de la recherche effectuée par la police, l’homme n’était pas chez lui. L’après-midi, il s’est rendu au commissariat de Villeurbanne et a présenté son autorisation de détention d’armes. Connu des services de police, mais pas des services de renseignement, il a été placé en garde à vue pour vol de matériel vidéo et détention d’armes.