«Gilets jaunes», manif pour l'Algérie ou pour le climat... Ce qui vous attend samedi à Lyon

MANIFESTATION Quatre appels à manifester sont lancés pour samedi à Lyon

Elisa Frisullo

— 

Des manifestants pour le climat à Lyon, le 27 janvier 2019.
Des manifestants pour le climat à Lyon, le 27 janvier 2019. — KONRAD K./SIPA
  • Des milliers de manifestants sont attendus samedi à Lyon, où quatre appels à mobilisation sont lancés pour différentes causes.
  • La marche pour le climat devrait attirer du monde, dès 15 heures au départ du Vieux-Lyon.
  • 20 Minutes vous explique ce qui est prévu ce 16 mars entre Rhône et Saône.

Après la grève scolaire des lycéens et étudiants ce vendredi, des milliers de manifestants devraient se presser dans les rues de Lyon samedi. Pas moins de quatre appels à la mobilisation ont été lancés pour ce 16 mars pour défendre des causes différentes. Face à l’afflux de manifestants attendus, la préfecture du Rhône, qui a prévu un gros dispositif de sécurité pour encadrer les différents cortèges, a décalé le match OL-Montpellier à dimanche 14h30.

20 Minutes vous détaille ce qui est prévu en centre-ville et les secteurs à éviter en voiture et en transports en commun, si, bien sûr, vous ne faites pas partie des manifestants.

Dans la rue contre les « violences policière » et pour la justice sociale

Une dizaine d’associations et de collectifs appellent à défiler. Dès 13 heures samedi, une manifestation est prévue au départ de la place Guichard pour protester contre « les violences policières, contre le racisme et pour une vraie justice sociale ! » par plusieurs familles de victimes. Ils entendent dénoncer « l’impunité des forces de l’ordre » impliquées dans des violences. « Nous devons faire exister cette journée internationale pour se battre pour l’interdiction de la clé d’étranglement, du pliage et du plaquage ventral [techniques d’immobilisation mortelles utilisées par la police] et des contrôles au faciès, le retrait des LBD, de tous les types de grenades et du pistolet à impulsion électrique », soulignent les collectifs. Les manifestants devraient rejoindre la mobilisation des « gilets jaunes » place Bellecour, en soutien aux blessés et victimes de violences observées depuis le début du mouvement.

Solidarité avec le peuple Algérien

Ils veulent afficher leur soutien à la population en lutte en Algérie. A 14 heures, le Collectif de soutien lyonnais au peuple algérien organise une marche entre la place Gabriel-Péri, à Guillotière, et le consulat d’ Algérie, dans le 6e arrondissement de Lyon. « Appelons à soutenir la mobilisation massive, pacifique mais résolue des Algériens pour dire non à Bouteflika et à son système, non à la gestion de la transition par un système honni », demande le collectif, qui convie les Lyonnais, syndicats et associations à rejoindre ce rassemblement pacifique.

Un acte 18 plus mobilisateur ?

Après un acte 17 moins suivi à Lyon, les « gilets jaunes » espèrent mobiliser en nombre entre Rhône et Saône ce 16 mars, malgré l’appel à converger jusqu’à Paris lancé pour faire de ce samedi « un ultimatum » à Emmanuel Macron. Rendez-vous est donné aux manifestants à 15 heures devant le Palais de justice du Vieux-Lyon. Ce secteur est clairement à éviter, des milliers de personnes étant attendues dès midi dans le cadre de l’acte 18 des « gilets jaunes » couplé en partie avec la mobilisation pour le climat.

Nouvelle marche pour le climat

Après avoir attiré des milliers de personnes le 27 janvier lors d’une chaîne humaine contre la pollution, 25 associations écologistes organisent une marche pour le climat samedi, avec un appel « à entrer en résistance ». Les familles sont invitées à rejoindre le Palais de justice à midi pour permettre aux enfants, censés ouvrir la marche, de créer des banderoles. Puis le cortège doit quitter le Vieux-Lyon vers 15 heures, pour rejoindre, les rangs sans doute grossis par les « gilets jaunes », la Métropole de Lyon dans le 3e arrondissement. Tout au long du parcours, des actions de désobéissance civile, pacifiques, sont prévues. « Nous ne pouvons plus, pour notre propre survie, laisser notre gouvernement coupable d’inaction face aux enjeux climatiques et sociaux sans agir », indiquent les organisateurs. Les manifestants ont prévu de défiler en passant par le pont Alphonse-Juin, les Cordeliers, le pont Lafayette puis la rue Garibaldi. Sur le passage du cortège, la circulation automobile et TCL sera fortement perturbée.