Un projet mené en tout discrétion

F. C. - ©2008 20 minutes

— 

Hier, ni la municipalité ni la bibliothèque ne souhaitaient donner des précisions, avant le vote du conseil municipal, sur les procédés de numérisation utilisés par Google. On sait juste que les ouvrages seront traités sur un site « à moins de 50 km de Lyon », afin de ne pas infliger trop de transports à des livres fragiles, dont les plus anciens datent de 1455. La numérisation devrait débuter « dans quelques mois ». Selon une source à la ville de Lyon, cette discrétion s'explique par l'intense concurrence à laquelle se livrent Google et Microsoft dans leurs projets de numérisation des bibliothèques. Les livres stockés à Lyon devraient être traités « manuellement »pour éviter de les dégrader. Une technique plus longue et surtout dix fois plus onéreuse qu'une numérisation mécanique.