Karpov assure la relève de la jeune garde

E. F. - ©2008 20 minutes

— 

Anatoly Karpov de retour à Lyon. Dix-huit ans après l'avoir affronté (pour le titre mondial), et avoir perdu contre son grand rival Garry Kasparov, le grand maître international d'échecs, champion du monde de 1975 à 1985, assiste jusqu'à samedi soir au 1er tournoi Circuit espoir Europe échecs, au Lyon Olympique échecs (LOE). Des parties ouvertes à tous, et où seront commentés les coups. « C'est extraordinaire de comprendre les approches d'un maître, souligne Patrick Amar, président du LOE (5e). Et notamment pour les enfants, venus nombreux hier rencontrer Karpov. « C'est drôle quand on sait tout ce qu'il a gagné, de le voir là où l'on joue d'habitude », témoigne une fillette de l'école Doisneau, où la pratique de l'échec s'est démocratisée. Un engouement grâce au programme Echecs, réussite éducative, lancé en 1990, afin de promouvoir l'apprentissage de ce jeu chez les plus jeunes. 5 000 élèves, de la maternelle au lycée, jouent désormais aux échecs. « Faire jouer les jeunes peut permettre de créer une nouvelle force pour les échecs en France », a souligné le joueur russe, qui se consacre désormais à la création d'écoles pour jeunes dans le monde entier.