Journes ne fait toujours pas l'unanimité à Lyon-II

Elisa Frisullo - ©2008 20 minutes

— 

Nouvel affront pour Claude Journès. Vendredi, pour la troisième fois en trois semaines, le président de Lyon-II a été mis en minorité par le conseil d'administration de l'université. Avec 11 voix contre, 10 pour et une abstention, ce dernier a refusé la liste de cinq personnalités extérieures invitées à siéger au conseil, proposée par le président. A savoir Eric Lambert, cadre dirigeant chez Mérial, Etienne Rigal, vice-président du tribunal de police de Lyon, Pierre-Jean Rozet, membre du conseil économique et social, Stéphane Marchand-Maillet, de la Mutualité Française du Rhône, et Dominique Valmary directeur du Vinatier.

Le CA ne pourra se prononcer sur le maintien ou non de l'actuel président qu'une fois au complet. Il se réunira une dernière fois sur cette même question avant le 11 août, date butoir imposée aux universités pour la mise en place du conseil plénier. Si lors de cette ultime tentative, Claude Journès, vivement critiqué et poussé à la démission par une partie du CA pour sa gestion des manifestations anti-LRU de décembre dernier, ne parvenait pas à convaincre le conseil, l'université pourrait être placée sous tutelle du rectorat.