Lyon: Le onzième jour de canicule flirte avec le niveau de 2003

CANICULE Jeudi dernier, le thermomètre est monté jusqu’à près de 38 degrés dans la ville des Lumières...

Alexandra Segond

— 

Jeudi dernier, le thermomètre est monté jusqu’à près de 38 degrés à Lyon
Jeudi dernier, le thermomètre est monté jusqu’à près de 38 degrés à Lyon — PHILIPPE HUGUEN AFP

29 degrés étaient attendus pour la nuit de samedi 4 à dimanche 5 août. Le département du Rhône entamait ce week-end sa onzième et plus chaude journée de canicule, ce qui n’est pas sans rappeler l’été 2003. Le mois d’août notamment, rappelle France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, avait été terrible dans sa durée comme dans son intensité, avec plus de 40 degrés à l’ombre.

Près de 15.000 morts en 2003

En 2018, malgré des fortes températures et un haut niveau de sécheresse, la canicule à Lyon ne devrait cependant pas battre de record pour les prévisionnistes. Contrairement à 2003, Météo France se montre très vigilant et publie régulièrement des bulletins, eux-mêmes suivis de près par les préfectures. De nombreuses actions de prévention sont mises en place, réduisant le débordement des services d’urgence des hôpitaux.

L’épisode de canicule 2003 avait fait en effet près de 15.000 morts, dont la moitié âgée de plus de 85 ans. Il avait fallu plus de deux semaines avant que l'Etat, qui ne mesurait pas les conséquences des immenses chaleurs, ne réagisse en prenant des mesures sanitaires. Heureusement, une baisse de température et des épisodes de pluie sont annoncés pour la fin août.

>> A lire aussi : Ces étés qui ont marqué l'histoire (5/5): 2003, une canicule meurtrière