Le commissariat de Vénissieux en deuil

- ©2008 20 minutes

— 

Le routier à l'origine, vendredi, de la mort de deux gardiens de la paix doit comparaître à 14 h 30 aujourd'hui devant le tribunal correctionnel de Vienne (Isère) pour « homicide involontaire avec circonstances aggravantes ». Vendredi à l'aube, les deux policiers de 24 ans et 29 ans se rendaient à bord de la même moto au commissariat de Vénissieux, où ils travaillaient, lorsqu'ils ont percuté de plein fouet un poids lourd qui venait de leur couper la route boulevard du Rhône, à la sortie de Vienne. Les deux hommes sont morts sur le coup. Au volant du camion, avec 0,8 g d'alcool par litre de sang pour 0,5 g autorisé, le chauffeur (38 ans) aurait tenté de faire demi-tour, alors que les panneaux de circulation interdisent formellement cette manoeuvre.

Venue vendredi rencontrer les collègues et familles des victimes au commissariat de Vénissieux, Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur, a exprimé son sentiment de révolte « quand à 5 h du matin, quelqu'un conduit un poids lourd en étant fortement alcoolisé ». Samedi, après sa garde-à-vue, le routier a été placé en détention provisoire.